L’alternance proposée à la MFR se réalise en apprentissage ou sous forme de stage (statut scolaire).

L’alternance sous statut scolaire peut se pratiquer dés 14 ans de la 4ème au Bac Pro. Elle s’organise sous forme de stages qui offrent plusieurs expériences complémentaires dans différents structures . Les apprenants sont sous statut scolaire, ils peuvent percevoir une gratification, ils financent leur scolarité et ils bénéficient des vacances scolaires.

Comme nos élèves en alternance en apprentissage, les élèves sont suivis individuellement et accompagnés de façon personnalisée.

A partir de quel âge peut-on faire un stage ?

 Toute personne dès 14 ans peu devenir stagiaire.

Les stages font partie intégrante de la scolarité à la MFR. Il faut avoir au moins 14 ans avant le 31 décembre de l'année d'entrée en formation pour poursuivre une formation alternée à la Maison Familiale.

  • Pour les jeunes de 4e et  3e, les stages sont souvent appelés « stages d’initiation ».
  • Pour les élèves en CAP, Seconde, Bac pro, les stages sont désignés comme des « périodes de formation en milieu professionnel ».
  • Pour les élèves en BTSA, il s'agit de « stages de l'enseignement supérieur ».
Quelle est la durée d'un stage ?

Nos plans de formation intègrent 3 ou 4  stages dans l'année selon les formations. L'objectif est de faire vivre au stagiaires différentes expériences dans différents domaines pour  apprendre et choisir son métier.

Un minimum de 4 semaines dans la même structure semble nécessaire à découverte de la structure ou du secteur professionnel.

Au delà de 13 semaines de stage, la gratification s'applique dès le premier mois du stage (deux mois pour les BTSA).

Comment l'entreprise est-elle impliquée dans la formation ?

L'entreprise et la MFR sont en contact permanent. L'accompagnement du stagiaire est effectué par un membre de l'équipe pédagogique en lien avec le tuteur dans l'entreprise. Ces rencontres favorisent les échanges entre l'entreprise, la MFR, la famille et les stagiaires pour faire le point sur ces activités et proposer d'éventuels réajustements.

L'entreprise participe à l'évaluation. Elle permet à l'élève de se situer par rapport aux exigences du métier. Pour la majeure partie des formations, cette évaluation est certificative. Elle est prise en compte pour la délivrance du diplôme.

Quelle rémunération pour le stagiaire ?

L'employeur qui accueille un stagiaire peut vous verser, sous certaines conditions, une compensation financière, appelée gratification minimale. La gratification peut être exonérée de cotisations sociales.

Types de stage et gratification

  • Stage d’initiation (les élèves des classes de 4e et  3e) : gratification facultative.
  • Période de formation en milieu professionnel (CAPA,  Seconde, Bac pro) : la gratification est obligatoire si la durée est supérieure à trois mois en tenant compte de la présence effective du stagiaire. Au delà de 3 mois de stage (13 semaines de stage), la gratification s’applique dès le premier mois du stage.
  • Stage de l'enseignement supérieur (BTSA) : la gratification est obligatoire si la durée du stage est supérieure à deux mois.

Encouragement des stagiaires : au-delà du principe de gratification inscrit dans la loi, il est important de trouver les moyens de motiver et d’encourager les jeunes dans la mesure où ils se sont investis dans leur stage.

Quels sont les outils de l'alternance sous statut scolaire ?

La convention de stage et son annexe pédagogique

La première établit le cadre administratif et réglementaire du stage. La seconde est élaborée par le tuteur et l'équipe pédagogique. Elle formalise les objectifs poursuivis, les activités de l'élève dans l'entreprise, le déroulement et le suivi du stage ou de la période de formation, les modalités d'évaluation. Elle légitime le stage aux yeux de l'inspection du travail. Elle est signée par le tuteur, l'enseignant et l'élève.

Le carnet de liaison

Ce dossier est en possession de l'élève lors de sa formation. C'est un document de liaison qui témoigne de l'ensemble de la formation, pour une information mutuelle et complète.

Faut-il une Convention de stage pour etre en entreprise ?

 Tout stage doit être formalisé par la signature d’une convention qui fixe les engagements et les responsabilités de chacun.

Sans convention, pas de stage.

Signée par la MFR, l’employeur et le stagiaire et son responsable légal, la convention précise : 

  • la durée du stage,
  • les activités confiées,
  • les compétences à acquérir ou à développer,
  • ainsi que l’éventuelle rémunération appelée gratification.

Son rôle est également important en matière d’assurance.

C’est la MFR qui délivre cette convention et elle doit être impérativement signée par toutes les parties avant de commencer le stage.

Comment sont assurés les stagiaires ?

Les élèves de l’enseignement professionnel, sous statut scolaire, bénéficient de la protection contre les accidents du travail. Cette assurance est prise en charge par la MFR. La couverture s’applique pour tout type d’accident survenu dans la MFR, sur le trajet entre le domicile/la MFR/le stage et durant le stage.
En cas d’accident, il faut informer la directrice ou le directeur de la MFR dans les 24h qui procédera à la déclaration.

L’entreprise est tenue de contracter une assurance responsabilité civile. Les MFR conseillent également aux familles d’en souscrire également une qui couvre les risques scolaires et extra-scolaires.

La Convention de Stage est une pièce qui valide l’assurance du jeune.

Quels texte régit le stage ?

L’article L124-1 du Code de l’éducation définit strictement le stage comme suit :
« Les périodes de formation en milieu professionnel et les stages correspondent à des périodes temporaires de mise en situation en milieu professionnel au cours desquelles l'élève ou l'étudiant acquiert des compétences professionnelles et met en œuvre les acquis de sa formation en vue d'obtenir un diplôme ou une certification et de favoriser son insertion professionnelle. Le stagiaire se voit confier une ou des missions conformes au projet pédagogique défini par son établissement d'enseignement et approuvées par l'organisme d'accueil. »

La réglementation du travail s'applique-t-elle au stagiaire ?

Durant les périodes en entreprise, la réglementation du travail s'applique au stagiaire comme à tout autre salarié, notamment en ce qui concerne les horaires, les repos, l'utilisation de machines dangereuses, la prévention des risques électriques. Si le stagiaire est mineur, une dérogation est à solliciter auprès de l'inspection du travail.

Quel est le nombre maximum de stagiaire dans la structure d'accueil ?

La réglementation fixe un nombre maximum de stagiaires par organisme d'accueil. En cas de dépassement, l'entreprise risque une amende.

Les plafonds sont fixés à :

  • 15 % des effectifs de l'entreprise dès lors que son effectif est supérieur ou égal à 20 (exemple : 12 stagiaires maximum pour un effectif de 80, arrondi à l'entier supérieur),
  • 3 stagiaires si l'effectif de l'entreprise est inférieur à 20.

Un nombre maximal de stagiaires par tuteur de stage est également applicable. Ce plafond est fixé à 3 stagiaires maximum.

Quels sont les droits du stagiaires ?

Les stagiaires suivent les mêmes règles que les salariés pour tout ce qui a trait aux horaires de travail et au repos. Ils doivent bénéficier de l'accès au restaurant d'entreprise et/ou aux tickets restaurant dans les mêmes conditions qu'eux. Et ils ont droit au remboursement de la moitié des frais de transport.

Tous comme les salariés, ils sont protégés par le Code du travail contre le harcèlement et les discriminations. Enfin, en cas de grossesse, de paternité ou d'adoption, ils ont les mêmes droits aux congés et aux autorisations d'absence.

A quoi sert l'attestation de fin de stage ?

Le stage est très majoritairement un  élément valorisant pour les élèves de la MFR. il valide les compétences sociales (savoir être) et professionnelles (savoir faire).

A la fin du stage, il est très important de se voir remettre une attestation de stage datée et signée, mentionnant la durée et les dates du stage, les activités confiées et le montant total de la gratification reçue.

Ce document pourra prouver la réelle tenue du stage auprès  de futurs employeurs et de l'administration. Elle est à garder au même titre qu'un bulletin de paie.

Pré-convention:

La formalisation des conventions de stage imprimées, nécessite les renseignements demandées sur la pré-convention. A télécharger.