L’alternance proposée à la MFR se réalise sous forme de stage (statut scolaire) ou en contrat d’apprentissage.

L’apprentissage est un mode de l’alternance qui implique le jeune dans l’entreprise avec un vrai contrat de travail, une rémunération et un cadre similaire à celui d’un salarié (congés et récupérations par exemple). Dans ce cas, l’élève est « salarié en formation » et rémunéré, une solution pour contribuer aux frais que représentent les études, qui dissuadent parfois des jeunes de continuer.

Comme nos élèves en alternance sous statut scolaire, les apprentis sont suivis individuellement et accompagnés de façon personnalisée.

Qui peut être apprenti ?

Toute personne âgée de 16 à 29 ans révolus peut être apprenti.

Toutefois, l’âge peut être :

  • Abaissé à 15 ans si le jeune atteint cet âge entre la rentrée scolaire et le 31 décembre de l’année civile, et qu’il a terminé son année de classe de 3ème.
  • Dans ce cas, le jeune peut être inscrit, sous statut scolaire, à la MFR pour débuter sa formation. La formation comprend des périodes de formation en milieu professionnel.
  • Étendu à 30 ans si le jeune était déjà en contrat d’apprentissage et qu’il souhaite poursuivre sur un nouveau contrat, sans qu’il se soit écoulé plus d’1 an entre les 2 contrats
  • Sans limite d’âge pour les personnes reconnues travailleur handicapé, ou pour les personnes ayant un projet de création ou reprise d’entreprise supposant l’obtention d’un diplôme (sous conditions).

Le jeune est considéré comme apprenti à la MFR seulement après avoir trouvé un employeur et signé son contrat.

Il peut entrer en formation dans les 3 mois qui précèdent ou suivent le début du contrat d’apprentissage.

Quelles sont les formalités administratives du contrat ?

Le contrat d’apprentissage est conclu à l’aide d’un formulaire type CERFA FA 13 (et sa notice), signé par l’employeur et l’apprenti (ou son représentant légal s’il est mineur). Le contrat précise notamment le nom du ou maître d’apprentissage, et l’employeur atteste des titres ou diplômes dont il est titulaire et la durée de son expérience professionnelle dans l’activité en relation avec la qualification recherchée. Le contrat d’apprentissage est établi en 3 exemplaires originaux, avant le début de l’exécution du contrat ou, au plus tard, dans les 5 jours ouvrables après le début.

Depuis le 1er janvier 2020, le dépôt du contrat d’apprentissage par l’employeur se fera auprès de l’opérateur de compétences dont il dépendra (et non plus auprès de la chambre consulaire).

Quel est le coût pour une formation en apprentissage ?

Dans le cas, de l’apprentissage, l’élève est « salarié en formation ». La formation est prise en charge; les frais de scolarité étant financés par les Opco (Opérateurs de compétences) et la Région. Les frais de restauration et d’internat (si besoin) restent à la charge de la famille.

Quelle rémunération pour l'Apprentis ?

Sous réserve de dispositions contractuelles ou conventionnelles plus favorables, l’apprenti perçoit un salaire déterminé en pourcentage du SMIC et dont le montant varie en fonction de l’âge du bénéficiaire et de sa progression dans le ou les cycles de formation faisant l’objet de l’apprentissage.

Rémunération de l'apprenti par mois la 1e année (01/01/2020)

  • Avant 18 ans : 27% du SMIC : 416 € Brut/mois
  • 18-20 ans : 43% du SMIC : 662 € Brut/mois
  • 21-25 ans : 53% du SMIC : 816 € Brut/mois
  • 26 ans et plus : 100% du SMIC : 1 540 € Brut/mois

Rémunération de l'apprenti par mois la 2e année (01/01/2020)

  • Avant 18 ans :39% du SMIC : 601 € Brut/mois
  • 18-20 ans : 51% du SMIC : 785 € Brut/mois
  • 21-25 ans : 61% du SMIC : 939 € Brut/mois
  • 26 ans et plus : 100% du SMIC : 1 540 € Brut/mois

Rémunération de l'apprenti par mois la 3e année (01/01/2020)

  • Avant 18 ans :55% du SMIC : 847 € Brut/mois
  • 18-20 ans : 67% du SMIC : 1 032 € Brut/mois
  • 21-25 ans : 78% du SMIC : 1 201€ Brut/mois
  • 26 ans et plus : 100% du SMIC : 1 540 € Brut/mois

L'apprenti est exonéré de la totalité des cotisations salariales avant 26 ans. Au-delà, sa cotisation sera faible (4 ou 5 euros) pour la part de sa rémunération supérieure à 79% du SMIC

Le salaire de l'apprenti est également exonéré de l'impôt sur le revenu, dans la limite du SMIC.

À noter : dans le cadre du contrat d'apprentissage, l'apprenti majeur peut bénéficier de l'aide au financement du permis de conduire B.

Que faire en cas d'absence ou de perte de contrat d'apprentissage ?

Un jeune qui n'aurait pas signé un contrat d'apprentissage peut être inscrits, en Alternance , sous statut scolaire, à la MFR.

La formation, réalisée en stage, lui offre les possibilités

  • de confirmer et d'affiner son orientation,
  • de valider ses compétences,
  • de sélectionner une structure entreprise d'accueil.

L'Alternance sous statut scolaire est alors un véritable test pour le jeune.

Comment fonctionne l'aide au financement du permis B ?

L’aide au financement du permis de conduire B s’adresse aux apprentis remplissant les conditions suivantes :

  • être âgé d’au moins 18 ans ;
  • être titulaire d’un contrat d’apprentissage en cours d’exécution ;
  • être engagé dans un parcours d’obtention du permis B.

Il s’agit d’une aide forfaitaire d’un montant de 500 euros, quel que soit le montant des frais engagés par l’apprenti.

Les apprentis ont-ils droit à des aides au logement ?

L’aide Mobili Jeune est une  aide au logement destinée aux étudiants alternants ou apprentis âgés de moins de 30 ans. Il faut qu’ils effectuent leur formation dans une entreprise du secteur privé non agricole et que leurs revenus soient inférieurs ou égaux au SMIC. Si vous disposez d'un bail colocation, Mobili-Jeune continue de vous accompagner dans l'aide au versement du loyer. N'hésitez pas à vous renseigner pour la caution du loyer si vous êtes en situation précaire.